Douzy

Douzy

48 logements label BBC dans un éco-quartier

faible impact environnemental – toitures végétales – séparation automobiles et piétons – récupération des EP dans fossés et noues – maisons bioclimatiques – eau chaude sanitaire solaire – poêle à bois

 

Récompenses

  • Lauréats « Palmarès Éco-Quartier 2009 – catégorie Projets ruraux »

 

La démarche

Cette réalisation s’inscrit dans la continuité du projet de Wassy.

Étant la première opération de l’éco-quartier, il s’agit de lui donner un caractère exemplaire et réduire au maximum l’impact de la construction sur l’environnement : biodiversité, priorité donnée au paysage, récupération des eaux pluviales, réduction de l’impact visuel…

L’écriture végétale : les maisons se glissent sous les toitures plantées prolongées au sol par un talus arboré, le terrain se soulève comme une vague. Les maisons jumelées sont alignées, les rangées sont décalées en quinconce pour dégager les vues et éviter les ombres portées. Chaque ligne est d’une volumétrie différente correspondant à deux types de logements, 4 et 5 pièces. Ce principe d’implantation est renforcé par le principe paysagé : quadrillage de haies variées, fleuries et vertes, taillées dans un sens, libres et champêtres dans l’autre.

Les garages sont regroupés en bordure de rue, les logements sont desservis par chemins et sentes piétons dans un environnement végétal : réduction des surfaces grises, confort sonore et visuel, qualité de l’air.
Les eaux pluviales sont infiltrées vers les fossés et les noues bordant les chemins piétons.
Les maisons sont implantées en fonction de l’orientation, des éléments climatiques, des ombres portées et des vues.

 

Les principes appliqués aux logements

Les maisons jumelées sont de 2 types : des 4 pièces de forme pyramidale et des 5 pièces de forme arrondie. Chaque maison a une palette colorée spécifique pour personnaliser les logements et renforcer l’idée d’écriture.

De conception bioclimatique, elles comportent de grandes et hautes fenêtres au sud pour le séjour, protégées par les capteurs solaires formant auvent et des volets bois. Elles sont à double orientation et toutes les pièces sont éclairées naturellement.
L’eau chaude sanitaire est produite par des capteurs solaires avec ballon d’appoint.
Le poêle à bois, situé au centre du logement, est considéré comme chauffage de base.