La Cité Jardin

La Cité-jardin

Un quartier à caractère environnemental favorisant la vie sociale

architectes – urbanistes d’opération de la Cité jardin – 110 maisons

 

Pour offrir un mode vie différent

architectes de conception – 33 maisons – RT 2000 -30%

La végétation est l’élément moteur de conception.

Concevoir, avec des maisons individuelles, un ensemble cohérent qui ne soit pas une cité dortoir. Proposer aux futurs habitants un intérêt commun, des activités partagées, et même, engendrer la création d’emplois autour du thème du jardin.

…« Pour la moitié des ménages rencontrés, habiter là permet un enrichissement de leur vie relationnelle »…

…« Les 2/3 des personnes rencontrées ont évoqué les relations qu’elles avaient nouées au sein du site depuis leur installation comme source de satisfaction dans leur rapport à l’habitat »…

« l’habitat individuel dense » – laboratoire de sociologie urbaine – cstb

Récompenses

  • Lauréats «Trophée Éco Maires ENERGAÏA 2008 », 1er éco-quartier français
  • Lauréats « Prix Arturbain – Qualité architecturale »
  • Lauréats « Grand prix Écobuilding – cadre de vie bâti durable »
  • Lauréats « Habitat Solaire & d’Aujourd’hui – Urbanisme Aménagement »
  • Lauréats « Programmer – Concevoir » PUCA

Les objectifs et les enjeux de la Cité-Jardin

Réactualiser les principes des cités-jardins en les adaptant aux besoins actuels et futurs, à Bétheny, commune limitrophe de Reims,

Un quartier à caractère environnemental : affirmer la présence du territoire « naturel », le paysage, la végétation. L’architecture y est intimement liée et valorisée par la maîtrise des énergies et des matériaux.

Favorisant la vie sociale : le thème fédérateur du jardin est un équipement social urbain. Engendrer de nouvelles pratiques d’échanges et d’activités communes, et créer un sentiment d’appartenance à un territoire, un patrimoine : la Cité des Jardins. Concevoir des « espaces partagés » destinés aux rencontres.

Pour offrir un mode de vie différent : habiter dans un jardin. Étudier la relation intérieur/ extérieur, le rapport au sol et à la terre, le confort et les ambiances, les matériaux, l’impact du paysage sur l’habitat.

Le cahier des charges détermine les prescriptions générales et particulières de chacun des 8 « jardins » réalisés par différentes équipes de concepteurs : les senteurs, les saveurs, les parfums, les sons, le talus, les bosquets, la treille, les maisons dans les arbres et la clairière.

Le jardin des senteurs et le Talus : 33 maisons

Le jardin des senteurs : 11 maisons bioclimatiques groupées, à ossature bois, sur le thème des plantes olfactives. Le volume à double hauteur du séjour est orienté au sud. Pour se protéger de la rue, les garages ont une position aléatoire de façon à former une protection intime du jardin et de la maison. La végétation odorante, au sol et grimpante, forme des barrières successives jusqu’à la maison et sert d’espace de transition. L’espace partagé, protégé de la rue par un monticule planté, accueille les tables à la fête des voisins.

Le Talus : 22 maisons bioclimatiques groupées, à ossature bois, sur le thème du talus forestier. La maison est imbriquée dans un talus planté longeant la rue au nord, et prolongé par une toiture végétale située sur les garages. L’espace partagé est situé au niveau des entrées entre chaque couple de maison.