La Clairière

La Clairière

1er habitat social label Passif en France : 13 logements

collectif bioclimatique – isolation extérieure renforcée – puits canadien – ventilation double flux avec récupération de chaleur – eau chaude sanitaire solaire – toiture végétale – label BBC

Un bâtiment passif est un bâtiment avec un climat intérieur confortable, hiver comme été, sans installation de chauffage ou de refroidissement conventionnelle. Pour atteindre les objectifs, il est nécessaire d’optimiser le bilan énergétique, soit minimiser les pertes et valoriser les gains.

Le site

La Clairière est située dans la Cité Jardin de Bétheny, un éco-quartier récompensé par le 1er prix Éco Maires-Energaïa. Afin de rester dans l’esprit d’innovation et de prospective, nous avons porté notre choix vers un bâtiment à très haute performance énergétique, ne nécessitant pas de chauffage conventionnel pour supprimer le coût d’installation et de maintenance, tout en apportant un grand confort pour les habitants : un bâtiment label Passif.

 

Le Passif

Pour obtenir un bâtiment labellisé Passif, il est nécessaire de réduire au maximum les déperditions de chaleur. Pour cela, il faut obtenir une isolation de qualité en supprimant les ponts thermiques, une étanchéité à l’air élevée et une ventilation contrôlée avec récupération de chaleur

Les trois exigences du passif : 1 besoins nets en énergie de chauffage ≤ 15 kWh/m²/an (calcul PHPP) –
2
étanchéité à l’air : n50 ≤ 0,6 vol/h – 3 besoins en énergie primaire pour chauffage, eau chaude, consommation électrique de la VMC, auxiliaires et usages domestiques ≤ 120 kWh.

 

 

Les principes appliqués

La Clairière bénéficie de solutions énergétiques innovantes lui permettant d’être en conformité avec la norme passive :

Les principes de l’architecture bioclimatique sont respectés. Ainsi, la façade principale avec de grandes ouvertures a été orientée plein sud pour bénéficier des apports solaires naturels tandis que les autres façades comptent de plus petites ouvertures. Pour le confort d’été, les fenêtres au sud sont protégées par des stores extérieurs à lamelles orientables.

L’isolation thermique par l’extérieur est assurée par du Neopor®, un polystyrène expansé de nouvelle génération. Le volume chauffé inclut les circulations communes tout en offrant une double orientation à chaque logement pour la ventilation naturelle nocturne d’été.

L’isolation doit toujours être complétée par une ventilation optimale dans une démarche d’efficacité énergétique. La chaleur du sous-sol est plus constante que la chaleur de la surface du sol, ce constat est valorisé par le puits canadien. En effet, un puits canadien est un réseau de tuyaux enfoui qui utilise la chaleur du sol, à deux mètres sous terre, pour réchauffer ou rafraîchir l’air vers l’échangeur thermique grâce à un système de ventilation double flux. L’échangeur récupère également les calories de l’air extrait. Ce dispositif permet de limiter les besoins énergétiques de chauffage en hiver, pas de distribution de chaleur spécifique, et de produire de la fraicheur en été.

Le toit est équipé de panneaux solaires pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire. Il est également recouvert d’une toiture végétale qui retient l’eau de pluie et forme ainsi une barrière naturelle contre l’humidité et le froid.