Bethune 49

02-vue-sur-le-jardin-interieur

Les 49 premiers logements label Passif du Nord-Pas-de-Calais

bâtiment bioclimatique – isolation extérieure renforcée – ventilation double flux avec récupération de chaleur – toiture végétale – label Passif et label BBC

 

les trois exigences du passif : 1 besoins nets en énergie de chauffage ≤ 15 kWh/m²/an (calcul PHPP) –
2
étanchéité à l’air : n50 ≤ 0,6 vol/h – 3 besoins en énergie primaire pour chauffage, eau chaude, consommation électrique de la VMC, auxiliaires et usages domestiques ≤ 120 kWh

La démarche

Nous avons d’abord analysé les atouts et nuisances du site.

 

Puis, dès l’esquisse nous avons élaboré les éléments bioclimatiques pour les espaces extérieurs, l’architecture et le confort : choix de l’orientation, taille des fenêtres, apports solaires passifs, protections solaires, ventilation naturelle nocturne, implantation choisie pour éviter les ombres portées, structuration de l’espace central. Afin de limiter les coûts de construction et minimiser les difficultés techniques nous avons défini une emprise réduite, des volumes compacts et l’enveloppe chauffée.

Parallèlement nous avons travaillé sur le végétal en dialogue avec l’architecture : offrir de l’espace au végétal, un élément social urbain, et réduire des surfaces grises ; faire des plantations denses et différenciées, au sol, grimpantes sur les parois et végétaliser des toitures ; réduire ainsi les EP qui se jettent dans les noues périphériques.

Pour étudier les logements, nous avons intégré à l’APS les données et les techniques : qualité des volumes intérieurs et des parties communes, définition des pièces techniques pour la VMC double flux, rationalisation des réseaux.

 

Les principes appliqués

Ce bâtiment passif a été conçu pour avoir un climat intérieur confortable, hiver comme été, sans installation de chauffage ou de refroidissement conventionnelle.

Le volume chauffé est bien défini au départ. Il exclut, côté nord, les coursives qui permettent l’accès aux logements, ainsi que le garage. Il est ainsi très compact.

L’ensemble de la structure est en béton. Les murs extérieurs sont isolés par l’extérieur avec 30 cm de polystyrène expansé (PSE) graphité en Neopor®. La dalle inférieure est isolée par 15 cm de PSE graphité en sous face et 10 cm de mousse polyuréthane projetée par-dessus, sous la chape flottante. La toiture est, quant à elle, isolée par 24 cm de polyuréthane en panneaux. Les coefficients de déperdition thermique correspondants sont de U = 0,1 W/m².K. Les menuiseries sont en bois, avec du triple vitrage, d’une valeur isolante de U = 0,8 W/m².K.

Les détails ou les points particuliers sont traités pour une parfaite étanchéité à l’air. Le béton assure l’étanchéité à l’air du bâtiment. Les raccords et les percements sont traités de manière adéquate.

Les gains solaires sont valorisés par l’orientation et le dimensionnement des vitrages. Les deux bâtiments sont orientés quasiment plein sud. Les façades au sud présentent plus d’ouvertures que les autres, ce qui permet de capter un maximum d’énergie naturelle, grâce aux vitrages présentant de bons facteurs solaires (g = 60%).

La ventilation double flux individuelle avec récupération de chaleur permet par by-pass un rafraichissement l’été. La ventilation double flux est décentralisée, soit un système complet par logement: échangeur, moteur, et prises de rejet et d’air neuf à chaque fois. L’efficacité du système est de 75%.

Les équipements sont sélectionnés pour avoir un rendement efficace. L’appoint de chaleur se fait par l’intermédiaire d’une chaudière gaz à condensation pour chaque cage d’escalier (deux dans le bâtiment nord et une dans le bâtiment sud). Celle-ci assure aussi la préparation de l’eau chaude sanitaire, qui est stockée de manière centralisée, avec un ballon par cage d’escalier.